Formation

Génie Energétique

Objectifs de la formation :

Dans un proche avenir le Maroc doit faire face à une progression rapide de la demande énergétique en raison d'un développement économique, au niveau de l'urbanisation, des transports, et des besoins accrus en eau; et en électricité qui va évoluer plus vite que la croissance du PIB. Le taux de croissance annuelle moyen de la demande en électricité est de l'ordre de 7%.Et pour éviter un effondrement possible de l'équilibre offre-demande Il est nécessaire de disposer simultanément d'une énergie à prix compétitif et d'une consommation rationalisée.

Relever le défi d'une forte croissance de la demande en énergie du Maroc est une interrogation qui nous interpelle tous, scientifiques, politiques et industriels sur des questions de la stabilité des prix à long terme, de la sécurité d'approvisionnement en énergie et du développement durable.

Pour faire face à cette situation, le Maroc a depuis 2005 opté pour une diversification du bouquet énergétique, et pour un développement les énergies renouvelables plus particulièrement éolienne et solaire qui sont à la fois propre économiques et abondantes.

Certes le développement du Maroc sur le plan économique est une bonne chose, cependant pour rendre cela encore plus viable et intéressant pour le pays, un développement humain doit suivre, pour permettre un meilleur accompagnement de cette évolution et un meilleur suivi du développement. Ainsi, l'objectif de La Filière Ingénieur Génie Energétique est de donner une formation polyvalente en sciences et techniques ,à de futurs ingénieurs pour leur permettre de s'adapter, répondre et réagir avec efficacité et rigueur aux défis des mutations et évolutions extrêmement rapides auxquels les entreprises sont confrontées, aux nouveaux modes de management, aux pressions sans cesse croissantes de la concurrence, de la technologie de la protection de l'environnement et des risques majeurs.

La Filière Ingénieur Génie Energétique a donc pour princiapaux objectifs de former d'une part des ingénieurs dans le domaine de l'énergétique pour la maîtrise de la conception, l'optimisation et la prédiction des performances des machines et systèmes énergétiques, et d'autre part leur donner de solides bases dans le domaine du froid industriel, de la climatisation, et des énergies renouvelables propres ,abondantes et conformes à un développement énergétique vraiment durable.

Cette formation s'adresse ainsi, à de jeunes étudiants passionnés par l'énergie, qui ont un goût marqué par la science, la technologie et la protection de l'environnement. Résolument tournée vers l'avenir cette filière accorde une attention particulière aux besoins énergétiques des industriels et à la qualité de la vie, par une intégration des énergies renouvelables éolienne et solaire pour une contribution à la lutte contre le réchauffement climatique afin der ne pas compromettre l'avenir des générations futures.

Les enseignements proposés allient connaissances théoriques et techniques ainsi que des réalisations concrètes, à travers des projets de fin d'étude et des stages au sein de l'industrie. Cette stratégie adoptée, permettra aux futurs ingénieurs de s'adapter, répondre et réagir avec efficacité et rigueur aux défis des mutations et évolutions extrêmement rapides auxquels les entreprises sont confrontées, ainsi qu'aux pressions sans cesse croissantes de la mondialisation.

Programme de la formation :

La formation s'organise en six semestres .

Les stages en entreprise sont l'occasion, pour l'élève ingénieur, de mettre en exergue ses connaissances et de développer ses capacités à l'initiative face aux problématiques industrielles de l'entreprise d'accueil. Les élèves ingénieurs, effectuent donc, trois stages durant leur formation : stage d'un mois en première année (stage ouvrier : découverte du fonctionnement de l'entreprise) ;

Débouchés et retombées de la formation :

Dans un proche avenir le Maroc doit faire face à une progression rapide de la demande énergétique en raison d'un développement économique, au niveau de l'urbanisation, des transports, et des besoins accrus en eau; et en électricité qui va évoluer plus vite que la croissance du PIB. Le taux de croissance annuelle moyen de la demande en électricité est de l'ordre de 7%.Et pour éviter un effondrement possible de l'équilibre offre-demande Il est nécessaire de disposer simultanément d'une énergie à prix compétitif et d'une consommation rationalisée.

Relever le défi d'une forte croissance de la demande en énergie du Maroc est une interrogation qui nous interpelle tous, scientifiques, politiques et industriels sur des questions de la stabilité des prix à long terme, de la sécurité d'approvisionnement en énergie et du développement durable. Pour faire face à cette situation, le Maroc a depuis 2005 opté pour une diversification du bouquet énergétique, et pour un développement les énergies renouvelables plus particulièrement éolienne et solaire qui sont à la fois propre économiques et abondantes.

Certes le développement du Maroc sur le plan économique est une bonne chose, cependant pour rendre cela encore plus viable et intéressant pour le pays, un développement humain doit suivre, pour permettre un meilleur accompagnement de cette évolution et un meilleur suivi du développement. Ainsi, l'objectif de La Filière Ingénieur Génie Energétique est de donner une formation polyvalente en sciences et techniques ,à de futurs ingénieurs pour leur permettre de s'adapter, répondre et réagir avec efficacité et rigueur aux défis des mutations et évolutions extrêmement rapides auxquels les entreprises sont confrontées, aux nouveaux modes de management, aux pressions sans cesse croissantes de la concurrence, de la technologie de la protection de l'environnement et des risques majeurs.

La Filière Ingénieur Génie Energétique a donc pour princiapaux objectifs de former d'une part des ingénieurs dans le domaine de l'énergétique pour la maîtrise de la conception, l'optimisation et la prédiction des performances des machines et systèmes énergétiques, et d'autre part leur donner de solides bases dans le domaine du froid industriel, de la climatisation, et des énergies renouvelables propres ,abondantes et conformes à un développement énergétique vraiment durable.

Cette formation s'adresse ainsi, à de jeunes étudiants passionnés par l'énergie, qui ont un goût marqué par la science, la technologie et la protection de l'environnement. Résolument tournée vers l'avenir cette filière accorde une attention particulière aux besoins énergétiques des industriels et à la qualité de la vie, par une intégration des énergies renouvelables éolienne et solaire pour une contribution à la lutte contre le réchauffement climatique afin der ne pas compromettre l'avenir des générations futures.

Les enseignements proposés allient connaissances théoriques et techniques ainsi que des réalisations concrètes, à travers des projets de fin d'étude et des stages au sein de l'industrie. Cette stratégie adoptée, permettra aux futurs ingénieurs de s'adapter, répondre et réagir avec efficacité et rigueur aux défis des mutations et évolutions extrêmement rapides auxquels les entreprises sont confrontées, ainsi qu'aux pressions sans cesse croissantes de la mondialisation.

Les ingénieurs en Génie énergétique possèdent une formation polyvalente, adaptée et peuvent intervenir dans différents secteurs de l'industrie, et de la recherche. Ils sont capables:

- De maîtriser les bases nécessaires aux calculs des bilans énergétiques au niveau des moteurs thermiques, des échangeurs de chaleur, des installations de chauffage, des installations frigorifiques, des systèmes aérauliques,de climatisation et de récupération d'énergie. Ils peuvent par ailleurs conduire des projets industriels, tout en assurant l'encadrement et la direction des équipes ;

- De maîtriser les bases nécessaires aux calculs des bilans énergétiques, et à la mise en oeuvre des installations solaires (photovoltaïque, et thermique), aux dimensionnements et installations des parcs éoliens, ainsi qu'au suivi et à l'instruction de projets dans le respect des règles du développement durable ;

- Après une décennie d'échanges d'expériences de la FST avec les industries nationales, et à l'instar de l'évolution des carrières de nos anciens lauréats en maîtrise Génie Energétique, les ingénieurs en Génie énergétique peuvent intervenir dans toutes les activités d'ingénierie liées à la production, au transport et à l'utilisation de l'énergie, ainsi que dans les bureaux d'étude et les organismes de recherche et développement. Ils peuvent opérer ainsi dans les différents secteurs suivants :

Secteur public : Enseignement, Recherche et formation professionnelle- Ministères de l'industrie, de l'énergie (ONE etc.) et des mines (ONEP etc.),

Industries : Minière, production et distribution d'énergie - Construction automobile- Industrie de transformation de matière et d'énergie –Aéronautique - Aéroportuaire - Cimenteries -Raffinage du pétrole - Industries de transformation et de conditionnement - Transports aérien, ferroviaire et routier - Les industries spécialisées des énergies renouvelables (éolienne et solaire) - Les industries du froid industriel et de la climatisation.

Service : Bureaux d'étude- Ingénieur Bureau d'étude Fluides- Bureau d'étude Engineering et Développement - Bureaux de consulting - Bureaux de contrôle - Cabinets d'expertise en énergie renouvelable - Cabinets de formation Technico-commerciale – en froid et climatisation-Technico-commerciale en énergie renouvelable.

Modalités d'admission :

A deux niveaux différents (1ère et 2 me année), l'admission s'effectue directement, ou via les passerelles, après présélection sur dossier, concours et éventuellement entretien.
Accès direct en première année:
- Candidats ayant réussi le concours commun des écoles d’ingénieurs.
Accès via les passerelles :
Première année :
- Titulaires des diplômes suivants : DEUG, DEUST, DEUP, DEUT,
Titulaires des diplômes suivants DUT & BTS : spécialités : Génie Energétique, Génie Thermique, Génie des procédés et Génie Mécanique
Conditions requises pour le dépôt du dossier de candidature :
- Titulaires des diplômes suivants : DEUT ,DEUST, DEUG, DEUP
Avoir obtenu le diplôme avec une mention au moins assez bien et une moyenne générale minimale de 12/20
- Présélection sur dossier + Concours*
Titulaires des diplômes suivants : DUT et BTS
Avoir obtenu le diplôme avec une mention au moins assez bien et un classement dans les premiers 20% de sa promotion.
Titulaires des diplômes suivants : Licence Science et Technique, et Licence Professionnelle Spécialité :(Génie Energétique, Génie Thermique, Génie des procédés Génie Mécanique)
Licence Scientifique
Conditions requises pour le dépôt du dossier de candidature :
- Avoir obtenu le diplôme avec deux mentions au moins assez bien et une moyenne générale minimale de 12/20
- Présélection sur dossier + Concours*
Deuxième année :
Titulaires des diplômes suivants : Maîtrise Sciences et Techniques (FST), Ingénieur d’application, Master Sciences et Techniques ou professionnel, titulaire d’un diplôme équivalent
Conditions requises pour le dépôt du dossier de candidature :
- Avoir obtenu le diplôme avec deux mentions au moins assez bien et une moyenne générale minimale de 12/20
- Avoir obtenu le Master en 5 ans pour les titulaires du Master Sciences et Techniques ou Professionnel
- Présélection sur dossier
* Le concours portera sur les Mathématiques, la thermodynamique et la mécanique conformément au programme du premier cycle universitaire.
* Exige t -on des Pré-requis spécifiques ?
Oui selon le diplôme obtenu par le candidat au cours de sa formation initiale, la validation de certains modules peut être exigée au cas par cas.


Contact : Coordonnateur de la filière

Pr. Pr. Mohammed ASSOU
Faculté des Sciences et Techniques – Mohammedia
Département : Physique
Telephone: (+212) 5 23 31 47 05/08
Fax: (+212) 5 23 31 53 53